Diario Judío México - C’est une visite très attendue. Les actes et les mots de seront scrutés à la loupe lundi et mardi à Jérusalem et à Bethléem, en Cisjordanie occupée. Son administration a affiché une volonté de relancer le processus de paix israélo-palestinien. Les premiers mots du président américain sur le sol israélien ont été pour souligner l’existence d”une rare opportunité” d’apporter la paix dans la région. Une ligne modérée qu’il n’a pas toujours tenue.

En tout début de campagne, le candidat Trump avait une attitude plutôt neutre sur la question du conflit israélo-palestinien. Il se définissait comme un négociateur.

Son discours a nettement évolué au fil de la campagne. Très rapidement, s’est aligné sur la position de son parti. Un revirement qui s’explique par l’opinion dominante pro-Israël au sein du parti républicain.

Publié dans L’Express le 22 mai 2017, lire l’intégralité ici