Dans la nuit du 30 avril 2021, en pleine célébration de la fête de , une bousculade géante est survenue causant la mort de 44 personnes et faisant des dizaines de blessés. Le Crif partage la peine et la douleur du peuple israélien.

Dans la nuit du 30 avril 2021, en pleine célébration de la fête de , une bousculade géante est survenue causant la mort de 44 personnes et faisant des dizaines de blessés. Cette catastrophe s'est déroulée sur le Mont Méron, dans le nord d'Israël.

Dans un tweet publié ce matin, le Crif a adressé toute sa solidarité au peuple israélien.

Publié le 30 avril 2021 dans The Jerusalem Post sous le titre Mount Meron tragedy: 44 killed, over 150 injured in Lag Ba'omer stampede

Traduction et résumé proposé par le Crif

Au moins 44 personnes ont été tuées jeudi soir après une bousculade alors qu'une large foule était réunie pour la cérémonie de du mont Meron, dans ce que le Premier ministre Benjamin Netanyahou a qualifié de "grave désastre".

Des opérations de sauvetage sont en cours vendredi matin pour évacuer les milliers de personnes qui se trouvent encore sur les lieux. Le ministère des Transports a envoyé 300 bus vides pour secourir les fidèles, mais ils auraient été bloqués dans la circulation en raison du manque de gestion policière de l'événement.

Dr Suhail Diab, le maire de Tamra, deux villages arabes de la Basse Galilée propose de détourner la ligne de bus vers l'autoroute 70 pour alléger la circulation, ajoutant qu'une station de repos y sera installée. "Nous faisons tous partie de la tragédie et de la perte", a-t-il déclaré.

Environ 90 000 juifs ultra-orthodoxes s'étaient rassemblés sur le tombeau du rabbin Shimon Bar Yochai du IIe siècle pour des commémorations annuelles de qui incluent des prières toute la nuit, des chants mystiques et de la danse.

Quelque 150 personnes ont été blessées pendant la nuit, dont six dans un état critique, 18 dans un état grave, huit dans un état modéré et 80 qui ont été légèrement blessées, et plus de 250 ambulances et six hélicoptères appelés sur les lieux pour évacuer les blessés, selon Magen David Adom (MDA).

Un hôpital de campagne a été installé sur les lieux. La police israélienne et les soldats de Tsahal ont travaillé pour évacuer les blessés et évacuer les foules. Le service téléphonique sur les lieux s'est écrasé alors que des milliers de personnes tentaient de contacter les membres de leur famille et les services d'urgence.

Une enquête a été ouverte par la police israélienne sur la cause de l'accident.

Les foules extatiques s'étaient rendues au Mont Meron au mépris des avertissements liés à la COVID-19 des responsables de la santé. C'était le plus grand rassemblement public en Israël depuis la levée les restrictions. Des témoins ont déclaré que des personnes avaient été asphyxiées ou piétinées, à partir d'environ 1 heure du matin, certaines passant inaperçues jusqu'à ce que le système de sonorisation sonne un appel à se disperser.

"Nous avons pensé qu'il y avait peut-être une alerte (à la bombe) ou un colis suspect. Personne n'imaginait que cela pouvait arriver ici. La joie est devenue le deuil, une grande lumière est devenue une obscurité profonde", a déclaré un pèlerin.

Un autre témoin a déclaré qu'il avait tenté de sortir de la zone lorsque la bousculade a éclaté.

"Nous étions à l'entrée, nous avons décidé que nous voulions sortir et puis la police a bloqué la porte, donc quiconque voulait sortir ne pouvait pas sortir. Dans cette hâte, nous sommes tombés l'un sur l'autre, je pensais que j'allais mourir" a déclaré un témoin oculaire de Maariv.

SIN COMENTARIOS

Deja tu Comentario

A excepción de tu nombre y tu correo electrónico tus datos personales no serán visibles y son opcionales, pero nos ayudan a conocer mejor a nuestro público lector