Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV

Au cours d’une émission à thème islamique sur la chaîne saoudienne Bedaya TV, Abdullah Al-Suwailem affirme que les femmes ne devraient pas sortir travailler. « Pourquoi une femme aurait-elle besoin d’argent ? », demande-t-il. « La vraie vie d’une femme est sous l’aile de son mari et de son fils. »

Al-Suwailem ajoute : « Il lui suffit de savoir lire et écrire, et elle peut servir son mari. »

L’émission a été mise en ligne le 17 décembre 2015.

Extraits :

Abdullah Al-Suwailem : Pourquoi une femme aurait-elle besoin d’argent ? Disons qu’une femme gagne 200 000 ou 300 000 [rials]. Et alors ? Que ferait-elle si elle n’avait ni mari ni fils ? La vraie vie d’une femme est sous l’aile de son mari et de son fils. C’est la vraie vie de la femme. Regardez la situation en Occident, dans les superpuissances. Les femmes là-bas se lamentent sur leur vie et sur ce qu’elle leur réserve.

[…]

Ils « tuent » les femmes des pires manières. Une femme sort travailler à 400 ou 600 km de distance de chez elle. Elle part avant le lever du soleil et ne revient pas avant 22 heures. Pourquoi ? Qui la force à travailler ?

[Dans les pays musulmans] les femmes étudient, mais ne travaillent pas. Elles étudient, et c’est tout. Elles finissent le lycée ou le collège, et c’est tout. Point final.

Il lui suffit de savoir lire et écrire, et elle peut servir son mari. Le mari doit lui donner 400 rials par mois et c’est tout. Point final. Que ferait de bon une femme avec 3 000 à 5 000 rials par mois ? Et ensuite ? Les femmes ont été créées pour adorer Dieu et pour remplir leurs devoirs maritaux. Une femme doit être confinée chez elle. Allah a dit : « Et restez tranquillement dans vos maisons. » C’est le Créateur ! Une femme ne doit sortir de chez elle que si c’est nécessaire. Nous sacrifions nos filles et nos femmes… Je ne vais pas souvent dans des centres commerciaux, mais je les vois à l’aéroport, dans les hôpitaux, etc.

Par Dieu, c’est troublant. Je reçois beaucoup de plaintes troublantes. Elles sont très troublantes.

[…]

Mes frères, ne nous faisons pas d’illusions. Les commandements de notre religion sont en accord avec notre nature. Les femmes occidentales sont détruites. Certaines femmes n’ont pas encore enfanté à 47 ans, mais recherchent plutôt des choses matérielles. Elles prennent le train, ou le bus…

[…]

Que la femme reste à la maison et se détende. Tout l’argent que les femmes reçoivent est dépensé dans les cosmétiques et les bonnes. Elle le gagne d’une mauvaise manière et le dépense d’une manière encore pire.

[…]

Je me souviens qu’après les élections municipales, un Américain est venu chez moi pour m’interviewer. Nous avons parlé des droits des femmes. Il a dit que nous opprimions les femmes. Je lui ai demandé : Qui ? Nous ou vous ? Il a répondu « vous ». Je lui ai demandé son âge. Il a dit qu’il avait 51 ans. Je lui ai dit que nous avions le même âge. C’était il y a 5 ou 6 ans. Je lui ai demandé combien d’enfants il avait, et il m’a dit que sa femme était enceinte. Je lui ai dit : vous avez gaspillé 30 ans de votre vie. Vous avez privé votre femme de rapports sexuels et d’enfants. Mon fils est déjà marié, et mes filles aussi. Je lui ai dit : vous avez 47 ou 48 ans (sic) et vous n’avez pas encore senti de bébé ? Je lui ai dit : vous autres menez des vies de bêtes. Vous n’avez pas de doigts. Vous avez des griffes. C’est pourquoi je ne peux vous blâmer d’avoir tué 1,5 million d’enfants irakiens, en les assiégeant et les affamant. C’est parce que vous n’avez jamais senti de bébé.

SIN COMENTARIOS

Deja tu Comentario

A excepción de tu nombre y tu correo electrónico tus datos personales no serán visibles y son opcionales, pero nos ayudan a conocer mejor a nuestro público lector

A fin de garantizar un intercambio de opiniones respetuoso e interesante, DiarioJudio.com se reserva el derecho a eliminar todos aquellos comentarios que puedan ser considerados difamatorios, vejatorios, insultantes, injuriantes o contrarios a las leyes a estas condiciones. Los comentarios no reflejan la opinión de DiarioJudio.com, sino la de los internautas, y son ellos los únicos responsables de las opiniones vertidas. No se admitirán comentarios con contenido racista, sexista, homófobo, discriminatorio por identidad de género o que insulten a las personas por su nacionalidad, sexo, religión, edad o cualquier tipo de discapacidad física o mental.
Artículo anteriorUne Belge interroge sur la légitimité des attaques-suicides dans l’islam ; un combattant suédois de l’EI lui répond sur Twitter
Artículo siguiente“Éste es mi Dios”, de Herman Wouk