Diario Judío México -

Le député égyptien Elhami Angina déclare que la « coutume idiote » de se saluer en se faisant la bise pourrait être source de transmission de virus et de maladies de la peau. Et d’ajouter qu’il a enjoint les prédicateurs de mosquée de mettre en garde la population contre cette pratique. Les édifices gouvernementaux devraient avoir des affiches montrant des gens qui se serrent la main, dit-il dans une interview télévisée du 6 janvier 2016 sur Faraeen TV. Extraits :

Elhami Angina : Adepte du proverbe « mieux vaut prévenir que guérir », j’ai parlé au ministre du Patrimoine religieux hier, et je lui ai dit que pour empêcher les maladies, il faudrait éviter toute coutume qui favoriserait la propagation de certaines maladies, comme des virus et des maladies de la peau. Il faut combattre la mauvaise habitude qu’ont les gens de se faire la bise lorsqu’ils se voient, car certaines maladies se transmettent lorsqu’un visage en touche un autre.

[…]

J’ai donc demandé au ministre du Patrimoine religieux d’enjoindre aux prédicateurs des mosquées de faire prendre conscience aux gens que les maladies et les virus peuvent se transmettre à des gens en bonne santé par la bise.

[…]

Je ne parle pas d’interdire les bises en soi. Je dis simplement qu’il s’agit d’une coutume idiote, comme la cigarette, le mensonge, l’hypocrisie et tout cela. Les prédicateurs des mosquées devraient prévenir ces choses-là.

[…]

Dans chaque bâtiment gouvernemental, on trouve des affiches « Ne pas fumer » ; il devrait y avoir des affiches montrant des gens qui se serrent la main. D’ailleurs, il existe des hadiths du Prophète qui mettent en garde contre cela.

Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV