Diario Judío México - Le 2 décembre 2015, la Coopération régionale du ministère des Affaires étrangères de la République islamique d’Afghanistan a organisé une conférence internationale sur la « lutte contre le terrorisme et l’extrémisme au cœur de la région asiatique ». Des experts en contre-extrémisme de différents pays, dont la Russie, l’Inde, le Pakistan, le Kirghizstan, l’Afghanistan et la Turquie, ont assisté à la conférence.

Mme Roya Rahmani, directrice générale de la Coopération régionale du ministère des Affaires étrangères, a présenté la conférence comme un « pas en avant » dans le Processus d’Istanbul – Cœur de l’Asie. Le processus, qui vise à établir une coopération régionale d’aide à l’Afghanistan, a été lancé le 2 novembre 2011 lors d’une réunion à Istanbul de ministres des Affaires étrangères de 14 pays d’Asie centrale, du Moyen-Orient, d’Asie du Sud et d’Eurasie.

Au cours de cette rencontre, les ministres des Affaires étrangères ont déclaré leur « engagement à une coopération sincère, orientée vers l’obtention de résultats à tous les niveaux, qui non seulement aidera l’Afghanistan, mais sera également bénéfique à la sécurité et à la prospérité de la région dans son ensemble ».

Dans son intervention, Tufail Ahmad, directeur du projet d’études d’Asie du Sud à , a abordé la nature de la menace terroriste en Afghanistan. Il a suggéré des moyens de favoriser l’autonomisation des femmes afghanes et de promouvoir la cause de la Réforme islamique dans le pays profondément religieux qu’est l’Afghanistan. L’argument clé d’Ahmad : les nations islamiques ne peuvent espérer progresser à l’époque moderne si les femmes n’occupent pas une place centrale dans les domaines publics.

Lire l’article dans son intégralité en anglais


SIN COMENTARIOS

Deja tu Comentario

A fin de garantizar un intercambio de opiniones respetuoso e interesante, DiarioJudio.com se reserva el derecho a eliminar todos aquellos comentarios que puedan ser considerados difamatorios, vejatorios, insultantes, injuriantes o contrarios a las leyes a estas condiciones. Los comentarios no reflejan la opinión de DiarioJudio.com, sino la de los internautas, y son ellos los únicos responsables de las opiniones vertidas. No se admitirán comentarios con contenido racista, sexista, homófobo, discriminatorio por identidad de género o que insulten a las personas por su nacionalidad, sexo, religión, edad o cualquier tipo de discapacidad física o mental.