Diario Judío México - Introduction

Dans le cadre de sa veille, a plusieurs fois alerté l’opinion quant à la vente par Amazon d’ouvrages et d’objets à caractère antisémite, nazi ou encore djihadiste, et cela dès septembre 2014.

La branche JTTM (Jihad and Terrorisme Threat Monitor) de a publié plusieurs rapports[1] faisant état de la vente d’articles d’organisations terroristes comme l’Etat islamique et d’Al-Qaïda, tels des drapeaux, casquettes et sweat-shirts portant leur logo sur Amazon.

En décembre 2019, le département français de publiait deux rapports consacrés aux écrits du militant négationniste Hervé Ryssen vendus sur Amazon et, en janvier 2020, une enquête dénonçant Amazon.fr comme étant la plus grande librairie antisémite en français au monde, effectuant en outre la promotion d’ouvrages tels Mein Kampf, sans les distinguer des autres articles inoffensifs en vente sur le site. relevait qu’en France, Amazon contrevient à la loi contre l’incitation à l’antisémitisme et la haine raciale.

Sur la base de ce dernier rapport de , le Centre Wiesenthal de lutte contre l’antisémitisme a interpellé, en janvier 2020, la ministre française de la Justice pour lui demander de prendre des mesures contre Amazon France.

En février 2020, des articles de presse faisaient état du retrait de Mein Kampf et d’autres ouvrages de propagande nazie de la plateforme de vente d’Amazon.

Ci-dessous un récapitulatif des travaux de relatifs à Amazon.

I – MEMRI dénonce la vente par Amazon.fr d’ouvrages antisémites : une infraction à la loi française

Le 4 décembre 2019, MEMRI.fr publiait un rapport sur les écrits et discours antisémites d’Hervé Ryssen, lequel se sert d’Amazon.fr pour promouvoir ses idées et vendre ses ouvrages :

http://memri.fr/2019/12/04/les-ouvrages-de-lessayiste-antisemite-herve-ryssen-promus-et-diffuses-sur-amazon-fr/

Le 2 janvier 2020, MEMRI.fr présentait Amazon.fr comme étant la plus grande entreprise de vente d’ouvrages antisémites en français : « Amazon.fr enfreint les lois relatives à l’incitation à la haine raciste et antisémite. ». Le rapport a été publié en anglais : https://www.memri.org/reports/amazon-sells-and-promotes-antisemitic-literature-french-direct-violation-french-hate-speech

Version française : http://memri.fr/2020/01/24/amazon-fr-plus-grande-entreprise-commerciale-de-vente-douvrages-antisemites-en-francais/

II – Le Centre Wiesenthal demande des mesures sur la base du rapport de MEMRI

Le 5 janvier 2020, soit trois jours après la publication du rapport en anglais de MEMRI, le Centre le Centre Wiesenthal de lutte contre l’antisémitisme appelait, dans une lettre, la ministre française de la Justice à prendre des mesures contre Amazon France, précisant : « certaines de nos conclusions figurent dans un article publié par l’Institut de recherche des médias du Moyen-Orient (Middle East Media Research Institute, Memri). L’article, en anglais, s’intitule « Amazon Sells And Promotes Antisemitic Literature in French, In Direct Violation Of French Hate Speech Laws » :

https://www.wiesenthal-europe.com/fr/news-releases-2020/582-le-centre-wiesenthal-a-la-ministre-francaise-de-la-justice-ins-ins-prenez-des-actions-immediates-contre-amazon-france-a-la-suite-des-revelations-de-memri-ins

Wiesenthal Centre to French Justice Minister: “Take Immediate Action Against Amazon France based on MEMRI Report”, 3 janvier 2020 : http://www.wiesenthal.com/about/news/french-justice-minister.html

Le Centre Wiesenthal s’est également adressé au secrétaire d’État britannique à l’Éducation : « Agissez contre Amazon UK qui vend en ligne des livres scolaires nazis », 21 février 2020 : https://www.wiesenthal-europe.com/fr/news-releases-2020/594-le-centre-wiesenthal-au-secretaire-d-etat-britannique-a-l-education-ins-ins-agissez-contre-amazon-uk-qui-vend-en-ligne-des-livres-scolaires-nazis-ins 

III – Amazon.fr retire Mein Kampf et les Protocoles des Sages de Sion de son site de vente en ligne

Le 21 février 2020, Le Monde annonce qu’Amazon a retiré de son site plusieurs ouvrages à connotation raciste, antisémite ou suprématiste : https://www.lemonde.fr/m-le-mag/article/2020/02/21/amazon-met-les-nazis-a-l-index_6030354_4500055.html

Le 17 mars 2020, le quotidien britannique The Guardian annonce qu’Amazon interdit la vente de plusieurs ouvrages nazis, dont Mein Kampf d’Adolf Hitler :

https://www.theguardian.com/technology/2020/mar/16/amazon-bans-sale-of-most-editions-of-adolf-hitlers-mein-kampf

IV – Dès 2014, MEMRI exposait la diffusion de contenus terroristes et djihadistes sur Amazon

Un rapport de MEMRI JTTM du 17 septembre 2014 dénonçait l’apparition d’objets du groupe terroriste Etat islamique sur Amazon.com, par le biais de divers fournisseurs indonésiens. Amazon.com proposait de nombreux drapeaux et casquettes de l’EI, livrables dans le monde entier depuis l’Indonésie. Les articles vendus comprenaient également des articles djihadistes non liés à l’EI, tels que des drapeaux et des casquettes d’Al-Qaïda :

https://www.memri.org/jttm/islamic-state-supporters-offer-branded-merchandise-amazon-and-facebook

Dans un rapport datant du 8 juin 2015, MEMRI JTTM annonçait qu’Amazon avait décidé de retirer de la vente des numéros du magazine anglophone Dabiq de l’État islamique, proposés par des vendeurs anonymes :

https://www.memri.org/jttm/amazon-withdraws-issues-isis-magazine-dabiq-offered-sale-its-site

Le 20 juillet 2016, MEMRI JTTM publiait un rapport sur des partisans de l’EI affichant un drapeau du groupe terroriste acheté sur Amazon :

https://www.memri.org/jttm/massachusetts-husband-and-wife-express-support-isis-facebook-%E2%80%93-and-show-isis-flag-bought-amazon

Les 19 et 25 février 2019, MEMRI JTTM publiait un rapport sur l’utilisation, par les membres de l’Etat islamique et d’autres groupes terroristes, d’Amazon et d’Amazon Drive. Ces rapports visaient spécifiquement à alerter les responsables du site et des réseaux sociaux en général du danger d’offrir une plate-forme aux terroristes et aux djihadistes, libres d’y diffuser leurs contenus et d’inciter à la haine et à la violence. MEMRI prévenait : « Le problème – et la solution – ne consistent pas simplement à retirer les contenus terroristes. Les entreprises doivent surveiller de manière proactive ce qui se trouve sur leurs plateformes » :

https://www.memri.org/jttm/terrorists-discover-convenience-amazon

https://www.memri.org/reports/amazon-drive-hosting-terrorist-content-%E2%80%93-heres-what-jeff-bezos-should-do-about-it

Le 22 mars 2019, MEMRI.org dénonçait à nouveau : « Cette plateforme de réseau social [Amazon] permet la publication de toutes sortes de contenus, y compris des pages et des groupes faisant la promotion des néo-nazis, des suprématistes blancs et de toutes les formes d’antisémitisme et de racisme » :

https://www.memri.org/reports/online-incitement-against-jews-people-color-muslims-and-lgbtq-%E2%80%93-chapter-iii-sources-and

Dans un rapport du 21 août 2019, MEMRI.org rapportait que l’EI et d’autres organisations djihadistes et terroristes adoptent désormais les crypto-monnaies pour financer leurs activités, disponibles entre autres sur Amazon :

https://www.memri.org/reports/coming-storm-%E2%80%93-terrorists-using-cryptocurrency

Le11 décembre 2019, MEMRI.org publiait un rapport sur « un individu nommé R.J. sur le réseau de médias sociaux russe Vkontakte (VK), qui… dit maintenir les plus grandes archives en ligne de livres ‘pro-Blancs’ en vente sur le web. Son site de vente de livres précise : ‘Souvenez-vous ! Amazon nous verse une petite commission quand…vous cliquez sur un de nos liens d’affiliation’ » :

https://www.memri.org/reports/amazon-affiliate-program-associate-%E2%80%93-new-england-based-proud-aryan-bookseller-%E2%80%93-active-white

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Las opiniones expresadas aquí representan el punto de vista particular de nuestros periodistas, columnistas y colaboradores y/o agencias informativas y no representan en modo alguno la opinión de diariojudio.com y sus directivos. Si usted difiere con los conceptos vertidos por el autor, puede expresar su opinión enviando su comentario.

SIN COMENTARIOS

Deja tu Comentario

A fin de garantizar un intercambio de opiniones respetuoso e interesante, DiarioJudio.com se reserva el derecho a eliminar todos aquellos comentarios que puedan ser considerados difamatorios, vejatorios, insultantes, injuriantes o contrarios a las leyes a estas condiciones. Los comentarios no reflejan la opinión de DiarioJudio.com, sino la de los internautas, y son ellos los únicos responsables de las opiniones vertidas. No se admitirán comentarios con contenido racista, sexista, homófobo, discriminatorio por identidad de género o que insulten a las personas por su nacionalidad, sexo, religión, edad o cualquier tipo de discapacidad física o mental.


Artículo anteriorSiga la serie de MEMRI a las reacciones ante la crisis del coronavirus – Actualización No. 2 – Obtenga las últimas traducciones y análisis de Medio Oriente y más allá
Artículo siguienteJaguar y Land Rover despliega flotilla para apoyar a las organizaciones de servicios de emergencias