Diario Judío México -

Le 15 mai 2019, le Guide suprême iranien Ali Khamenei a déclaré, lors d’une rencontre à  l’occasion de l’iftar [repas clôturant le jeûne du ramadan] avec de hauts responsables du régime, que l’Amérique était beaucoup plus forte en 1979 qu’aujourd’hui et que le président Jimmy Carter était beaucoup plus intelligent que son homologue Trump. Il a expliqué que les missiles iraniens avaient une portée de 2 000 kilomètres et qu’ils pouvaient frapper à six mètres de leur cible. Il a indiqué : « La partie la plus difficile du processus d’enrichissement est d’atteindre les 20 %. Passer ensuite à des stades supérieurs n’est pas si difficile ».

Khamenei a déclaré que l’Amérique « essuierait certainement une défaite » dans sa confrontation avec l’Iran et que les négociations avec les Américains étaient « un poison », car ceux-ci essaient de priver l’Iran de ses « points forts ». Khamenei a ajouté que l’Iran ne voulait pas de guerre et qu’il était peu probable qu’elle n’éclate. Le discours de Khamenei a été diffusé sur la Première chaîne (Iran). Extraits :

Les missiles iraniens « ont une portée de 1 500 ou 2 000 kilomètres et frappent à moins de cinq ou six mètres de la cible » 

Ali Khamenei : L’Amérique en 1979, année de notre grande Révolution islamique […] était infiniment plus forte qu’elle ne l’est aujourd’hui. Jimmy Carter, le président de l’Amérique à l’époque, était plus sage que ce type qui est actuellement aux commandes, et il était aussi plus puissant. [Trump] a moins de pouvoir sur les plans financier et politique, et a également moins de cervelle. […]

La question de la production militaire – à laquelle l’ennemi est très sensible – est très importante. Les missiles précis, qu’il s’agisse de missiles balistiques ou de missiles de croisière… Ils sont précis. Ils sont lancés à une distance de 1 500 ou 2 000 kilomètres et frappent à moins de cinq ou six mètres de la cible. C’est très important. Le tumulte que vous voyez qu’ils causent est à cause de cet avancement. Qui a fait tout cela ? Nos jeunes. […]

La partie la plus difficile du processus d’enrichissement est d’atteindre les 20 %. Passer ensuite à des stades supérieurs n’est pas si difficile. C’est beaucoup plus facile. Ils ont réussi à surmonter cette partie difficile. Qui ? Nos jeunes. […]

Il ne fait aucun doute que l’animosité américaine, qui est née au début de la Révolution, a aujourd’hui pris une forme plus apparente. Attention, il ne faut pas croire que l’animosité de l’Amérique a grandi aujourd’hui. Elle est simplement devenue apparente. Cette animosité existait même avant, mais ils ne parlaient jamais de manière aussi ouverte auparavant. Ils expriment ouvertement leur animosité, annonçant qu’ils veulent faire ceci et cela. Ils menacent… Celui qui menace à haute voix, sachez bien que sa haute voix résonne plus fort que sa puissance et ses capacités. […]

[Trump] dit que chaque vendredi à Téhéran, il y a des marches contre le régime. Ce président… Tout d’abord, elles ont lieu le samedi, pas le vendredi. Deuxièmement, ces [marches] ne se déroulent pas à Téhéran mais à Paris. […]

« Ils disent : ‘Si vous construisez des missiles précis d’une telle portée, réduisez-la. Réduisez la portée afin qu’elle ne puisse atteindre nos bases américaines, de sorte que si un jour nous vous frappons, vous ne pourrez pas riposter’ »

Un rapport du Département de l’agriculture des États-Unis indique que 41 millions d’Américains souffrent de faim et d’insécurité alimentaire. C’est la situation de l’Amérique. […]

Ils ont un centre appelé le Centre des statistiques nationales essentielles en Amérique [sic]. Ce centre dit que 40 % des naissances en Amérique sont illégitimes [hors mariage]. […]

Concernant sa politique de confrontation avec la République islamique, je dois vous dire que l’Amérique essuiera une défaite et que la confrontation se terminera en notre faveur. […]

[Les négociations avec les États-Unis] sont un poison et les négociations avec le gouvernement actuel sont doublement toxiques. L’intérêt de négociations est de parvenir à un accord : vous donnez quelque chose et vous obtenez quelque chose. Ce que [l’Amérique] veut obtenir de cet accord, ce sont précisément les points forts de la République islamique. Ils orientent les négociations dans cette direction. Ils ne disent pas : « Menons des négociations sur la météo, sur les ressources naturelles ou sur l’environnement. » Ils disent : « Menons des négociations sur vos armes défensives – pourquoi avez-vous des armes défensives ? » Les armes défensives sont nécessaires pour un pays et c’est sur cela qu’ils veulent négocier. Qu’est-ce que cela signifie ? Ils disent : « Si vous construisez des missiles précis d’une telle portée, réduisez-la. Réduisez la portée afin qu’elle ne puisse atteindre nos bases américaines, de sorte que si un jour nous vous frappons, vous ne pourrez pas riposter. » C’est là l’objet des négociations. Acceptez-vous cela ? Évidemment non. Et si vous ne l’acceptez pas, la situation perdurera, une situation de conflit et de tumulte. Aucun Iranien lucide qui aime son pays – nous ne parlons pas de religion, de révolution ou de ce genre de choses – ne négocierait avec l’autre partie sur ses points forts, dont l’autre partie veut le priver. Nous avons besoin de ces choses-là. Notre profondeur stratégique dans la région est très importante. […] 

« Aucune guerre n’est prévue, et aucune guerre n’éclatera, nous ne voulons pas la guerre – Une guerre ne leur serait pas profitable, et ils le savent »

Dieu merci, notre profondeur stratégique dans la région est excellente. Cela les dérange. Ils disent : « Parlons des problèmes régionaux » – ce qui signifie nous faire perdre notre profondeur stratégique. […]

« Le choix absolu du peuple iranien est de résister à l’Amérique »

Foule : Allah Akbar ! Dieu est grand ! Dieu est grand ! Khamenei est le Guide ! Mort à ceux qui s’opposent au pouvoir du Juriste-théologien ! Mort à l’Amérique ! Mort à l’Angleterre ! Mort aux hypocrites et aux infidèles ! Mort à Israël !

Ali Khamenei : Dans cette confrontation, [l’Amérique] sera forcée de reculer. En ce qui concerne la résistance, il ne s’agit pas d’un conflit militaire. Certains dans la presse et dans l’espace virtuel parlent de guerre. Ce sont des inepties. Aucune guerre n’est prévue, et aucune guerre n’éclatera, nous ne voulons pas de guerre. Une guerre ne leur serait pas profitable, et ils le savent.

Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV


SIN COMENTARIOS

Deja tu Comentario

A fin de garantizar un intercambio de opiniones respetuoso e interesante, DiarioJudio.com se reserva el derecho a eliminar todos aquellos comentarios que puedan ser considerados difamatorios, vejatorios, insultantes, injuriantes o contrarios a las leyes a estas condiciones. Los comentarios no reflejan la opinión de DiarioJudio.com, sino la de los internautas, y son ellos los únicos responsables de las opiniones vertidas. No se admitirán comentarios con contenido racista, sexista, homófobo, discriminatorio por identidad de género o que insulten a las personas por su nacionalidad, sexo, religión, edad o cualquier tipo de discapacidad física o mental.