Diario Judío México - Dans un article récent, l’éditorialiste du quotidien russe Kommersant Maxim Yusin analyse les relations Russie-Iran. Selon Yusin, l’Iran a “toujours agi” comme un “allié de circonstance” mais cette “alliance de circonstance” en Syrie n’est pas “aussi solide qu’il n’y paraît”. Il a ajouté que Moscou considérait l’Iran comme un partenaire “capricieux” et “imprévisible”, et que cela pourrait ouvrir une fenêtre à la diplomatie du président Donald Trump. Extraits :[1]