Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV

Mohammad Marandi, directeur du département d’études américaines à l’Université de Téhéran, a déclaré dans une interview diffusée le 3 janvier 2020 sur Al-Jazeera (Qatar) que l’élimination par les États-Unis du général du CGRI, Qassem Soleimani, représente une offensive contre les Iraniens et les Irakiens.

Il a déclaré que les États-Unis agissaient en toute impunité en Irak, qu’ils avaient créé Al-Qaïda en Afghanistan, provoqué le 11 Septembre, et qu’ils étaient responsables de l’existence de groupes terroristes wahhabites financés par l’Arabie saoudite, comme l’Etat islamique.

Marandi a ajouté qu’Israël était également coupable de soutenir des groupes terroristes en Syrie. « Si j’étais un Américain en Irak, ou en Asie du Sud-Ouest, je partirais immédiatement », a-t-il conclu. Extraits :

Mohammad Marandi [en anglais] : Cette [élimination de Qassem Soleimani par les États-Unis] vise le peuple iranien, elle vise le peuple irakien. À mon avis, les citoyens occidentaux devraient quitter la région immédiatement. Si je me trouvais aux Émirats arabes unis, en Irak ou ailleurs, je songerais à partir le plus tôt possible. […]

Qui est celui qui continue d’agir en toute impunité en Irak et qui assassine les soldats irakiens qui combattent l’Etat islamique ? C’est le régime de Washington. Qui a créé Al-Qaïda en Afghanistan ? Qui a créé la menace qui a provoqué le 11 Septembre ? Ce sont les États-Unis. Qui a soutenu les groupes extrémistes en Syrie ? Qui a détruit la Syrie ? Qui est responsable de la montée de l’Etat islamique, d’Al-Qaïda, de Jaysh al-Islam et d’autres groupes si terribles et malfaisants, d’orientation wahhabite et financés par l’Arabie saoudite, et dont le régime israélien a permis l’installation le long de sa frontière avec la Syrie, le long du plateau du Golan occupé, en fait… […]

Ce sont donc les Américains qui sont coupables de détruire cette région. […]

La menace des pays occidentaux dans cette partie du monde – et dans le reste du monde – n’a rien de nouveau. Le colonialisme, l’eurocentrisme, l’hégémonie et l’empire font partie de cette réalité dans laquelle nous vivons. Mais à présent, les États-Unis sont allés trop loin. Ils ont perpétré un acte de guerre contre un pays souverain – ils ont perpétré un acte de guerre contre deux pays souverains. Et ces régimes qui soutiennent les États-Unis dans cet acte de guerre devront également en payer le prix. […]

Si j’étais un Américain en Irak, je partirais maintenant. Si j’étais un Américain dans n’importe quelle partie d’Asie du Sud-Ouest, je partirais immédiatement.