Diario Judío México - Suite aux déclarations du 15 février 2019 du vice-président américain Mike Pence à la Conférence de sécurité de Munich, accusant l’Iran d’un antisémitisme de style nazi, le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a répondu, le 16 février 2019, lors d’une interview du quotidien allemand Der Spiegel, que son pays n’était nullement antisémite, qu’il avait « toujours soutenu les juifs », qu’il était  [uniquement] « contre les sionistes » et que « l’Holocauste était une catastrophe » [2].

Les déclarations de Zarif sont en contradiction directe avec l’incitation antisémite exercée de longue date par le régime iranien, comme en témoignent les rapports et extraits vidéo suivants de MEMRI et de MEMRI TV, qui révèlent un contenu ouvertement antisémite, dont des déclarations négationnistes de responsables iraniens. [3]

Antisémitisme en Iran

Négationnisme

Vidéos de MEMRI TV 

Lien vers le rapport en anglais

Notes :

[1] Reuters.com/article/us-usa-us-pence/pence-accuses-iran-of-nazi-like-anti-semitism-idUSKCN142DA, 15 février 2019.

[2] Spiegel.de/politik/ausland/dschawad-sarif-niemand-auch-der-us-vizepraesident-nicht-darf-mit-dem-holocaust-stimmung-machen-a-1253600.html, 16 février 2019.

[3] Special Dispatch No. 7914