Diario Judío México -

Le cheikh britannique Nahiem Ajmal, alias Mufti Abou Layth Al-Maliki, a été interrogé au cours d’une séance de questions-réponses sur le premier conseil qu’il donnerait aux musulmans. Ajmal a répondu que les musulmans devraient cesser de faire du prosélytisme par le biais de la dawa et a reproché à « l’industrie de la dawa » d’être dirigée par des personnes ayant « cinq minutes d’islam à leur actif ». 

Ajmal a ajouté qu’il trouve étonnant que des gens se convertissent à l’islam, compte tenu de la réputation actuelle de cette religion. Il a affirmé que beaucoup de musulmans deviennent aujourd’hui des apostats parce qu’ils « ne supportent plus la religion » et que beaucoup d’autres sont « chassés de la religion » par le takfir, et qu’il ne sert à rien de convertir de nouvelles personnes à « ce pétrin », car elles pourraient subir le même sort. 

Ajmal a déclaré que l’objectif primordial des musulmans devrait être de devenir des gens bien et qu’il n’y a rien à trouver dans l’islam pour les musulmans, encore moins pour les convertis. La vidéo a mise en ligne le 1er novembre 2018. Extraits :

Abou Layth Al-Maliki (en anglais) : Un non-musulman m’a demandé lors de [la séance de] questions-réponses… Il a dit : « En tant qu’ambassadeurs de la foi, en tant qu’ambassadeurs de l’islam, quel serait votre premier conseil aux musulmans ? » […]

Je lui ai dit que la première chose que les musulmans devraient faire est de cesser de pratiquer la dawa [prosélytisme]. J’étais très sérieux, d’ailleurs. Je dis que les musulmans devraient simplement arrêter cette dawa, mon frère. Honnêtement. Je suis vraiment sérieux quand je dis ce genre de choses, parce que la dawa est une plaisanterie. […]

L’industrie de la dawa est dirigée par des gens qui ont à peu près cinq minutes d’islam à leur actif, et les dommages qu’ils causent à l’islam… Je ne comprends pas cet engouement à convertir les gens. […]

Je trouve incroyable que quiconque se convertisse à l’islam, pour être honnête, vu la réputation que l’islam a aujourd’hui. […] Mais cela dit, je ne pense pas que nous ayons un besoin urgent de convertir les gens à l’islam. […]

Il y a énormément de musulmans. Tout d’abord, une grande partie d’entre eux ne fait qu’apostasier (sic) parce qu’ils ne supportent plus la religion. Ensuite, il y a une autre énorme partie qui a été exclue de la religion. Nous chassons chaque jour encore 20, 25 ou 30 % de musulmans de l’islam. Nous, musulmans, [disons] : « Tu es un infidèle, tu es un infidèle, tu es un infidèle. » Nous nous débarrassons donc chaque jour d’un énorme contingent de musulmans, puis nous sommes obsédés par le recrutement de nouveaux musulmans. Pourquoi ? Pourquoi voulez-vous les amener dans ce pétrin ? C’est un pétrin. Et ensuite, ce qui se passera, c’est qu’ils auront leurs idées neuves, et soit ils deviendront des apostats, soit vous finirez par les rejeter de l’islam de toute manière. Alors, quel est l’intérêt de tout cela ? […]

La première chose que devraient faire les musulmans est de se concentrer sur le fait d’être de bons êtres humains. Règle numéro un. Honnêtement, si nous pouvons simplement faire cela, tout le reste se mettra en place. […]

Honnêtement, à quoi cela sert-il ? Qu’y a-t-il pour ces gens une fois convertis à l’islam ? Rien. Il n’y a rien pour les musulmans, à plus forte raison pour eux. Personne n’est là pour ces gens.

Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV


SIN COMENTARIOS

Deja tu Comentario

A fin de garantizar un intercambio de opiniones respetuoso e interesante, DiarioJudio.com se reserva el derecho a eliminar todos aquellos comentarios que puedan ser considerados difamatorios, vejatorios, insultantes, injuriantes o contrarios a las leyes a estas condiciones. Los comentarios no reflejan la opinión de DiarioJudio.com, sino la de los internautas, y son ellos los únicos responsables de las opiniones vertidas. No se admitirán comentarios con contenido racista, sexista, homófobo, discriminatorio por identidad de género o que insulten a las personas por su nacionalidad, sexo, religión, edad o cualquier tipo de discapacidad física o mental.