Diario Judío México - Ceci est un extrait de document JTTM (Jihad and Terrorist Threat Monitor) réservé aux services abonnés. Pour plus d’informations, contacter [email protected].

Le 11 décembre 2018, la Fondation Al-Andalus pour la production des médias, d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), a diffusé un nouvel enregistrement audio du chef du groupe, Abdelmalek Droukdel, alias Abou Moussab Abd Al-Wadoud. La déclaration se focalise sur les manifestations des Gilets jaunes en France, accuse le gouvernement français et son président, Emmanuel Macron, d’être responsables du « faible pouvoir d’achat des Français et de la détérioration de leur niveau de vie », et présente les opérations militaires françaises à l’étranger, notamment en Afrique, comme responsables des échecs économiques de la France.

Le message dément en outre l’annonce de l’armée française selon laquelle Amadou Kouffa, émir au Mali du groupe Katiba Macina, affilié à AQMI, aurait été tué lors d’un raid, le 22 novembre 2018, confirmant toutefois la mort du commandant d’AQMI Mansour Agh Qassam lors d’un raid aérien.

Abd Al-Wadoud accuse aussi le président Macron d’avoir compliqué la libération attendue de l’otage Sophie Petronin, actuellement détenue par AQMI. Petronin, âgée de 75 ans, serait gravement malade. [1] Le message, intitulé « La France : entre la malédiction du pillage des richesses et le feu des protestations », a été mis en ligne sur la chaîne Telegram officielle d’Al-Andalus et traduit en français et en anglais [2].

Le ton et le langage adoptés par Abou Moussab Abd Al-Wadoud, qui affirme que les manifestations « dévoilent le visage hideux du gouvernement français, le gouvernement des riches escrocs, pillards du gagne-pain de la classe ouvrière »,  se font l’écho des analyses d’extrême gauche. Il soutient que la crise économique touchant les travailleurs français est le résultat de l’exploitation par « une minorité parasitaire […] qui monopolise le capital à travers les sociétés de pillage, les banques de spoliation et les bourses de fraude », représentée par le président Macron. Il affirme que Macron est « manipulé par les banques de ‘La Famille Rothschild’ et les sociétés de pillage et de pots-de-vin ‘Total’ et ‘Areva’ » et « a manqué à ses promesses électorales ».

Abd Al-Wadoud conclut que la crise économique et les impôts élevés des Français sont essentiellement dus aux dépenses militaires de la France, résultant de sa politique étrangère et de ses interventions militaires à l’étranger : « … la véritable raison de la crise économique en France réside dans les dépenses militaires, le pillage de l’aristocratie française corrompue, et la politique d’occupation et les guerres ».

Abd Al-Wadoud s’adresse ensuite directement aux Français et les exhorte à mettre fin aux interventions militaires de leur pays, notamment en Afrique de l’Ouest : « Ô peuple français, pour trouver une solution et mettre fin à votre crise économique, il ne suffit pas de protester contre la réduction du prix du carburant ou des taxes, mais plutôt de chercher les véritables raisons à la crise actuelle dans laquelle vous vivez. À la lumière de cela, vos demandes et vos démarches doivent aller dans la bonne direction. La cause principale de votre crise est due aux Opérations Extérieures de la France, nommées ‘OPEX’. »

Après avoir affirmé que l’ampleur des dépenses militaires étrangères de la France « soulève beaucoup de secrets » et que ces dépenses sont en réalité « bien supérieures à ce que votre ministère de la Défense déclare régulièrement ! », Abd Al-Wadoud demande aux Français d’ « exiger de votre pays qu’il cesse ses interventions militaires », et d’ « obliger vos politiciens à se préoccuper des affaires internes de la France et de l’obliger à se retirer du Mali, de la
Libye et du reste de l’Afrique ».

Abd Al-Wadoud souligne ensuite que la guerre de la France « contre les Moudjahidines et la tentative de les empêcher d’établir un État gouverné par la loi d’Allah est une guerre perdue d’avance. Vous [Français] devez faire comprendre à vos dirigeants qu’ils doivent oublier leurs rêves d’expansion et d’occupation. » Il félicite les moudjahidines de rester « fermes face à l’invasion et à l’occidentalisation dans les pays du Maghreb Islamique en général et plus particulièrement au pays musulman opprimé du Mali ».

S’adressant aux tribus et aux peuples du Sahel et du Sahara, tels que les Touaregs, les Arabes, les Bambara et les Sungai, Abd Al-Wadoud conclut : « Le sang de vos enfants est celui de nos enfants, et votre sang est le nôtre. Le sang par le sang et la destruction par la destruction. Le temps de la servitude et de l’abstention au combat est certes révolu, est plutôt arrivé le temps du sacrifice et du djihad. C’est vous qui, en réalité, êtes ses cavaliers. C’est vous qui aujourd’hui, après Allah, représentez l’espoir de la Oumma. Oui, c’est vous ainsi que vos frères combattant dans les autres fronts ; du Sud-Continent Indien à la Somalie, en passant par la terre bénie du Cham et le Yémen, terre de sagesse. Nous continuerons de combattre sans relâche ni lassitude jusqu’à libérer nos terres, purifier nos lieux saints de la souillure des juifs et des chrétiens, briser les chaînes de nos savants et de l’ensemble de nos frères dans l’humiliation de l’emprisonnement, jusqu’à ce que la Parole d’Allah soit la plus haute à l’ombre d’un califat sur la voie prophétique. »

Obtenir l’appui des tribus locales et des chefs ethniques est de la plus haute importance pour AQMI, qui opère dans de vastes zones désertiques peu contrôlées, couvrant plusieurs pays peuplés de peuples d’origines ethniques, tribales et culturelles différentes [3].

Ceci est un extrait de document JTTM (Jihad and Terrorist Threat Monitor) réservé aux services abonnés. Pour plus d’informations, contacter [email protected].

Notes :

[1] Voir le rapport de JTTM, Al-Qaeda Affiliate In Mali Holds France Responsible For Deteriorating Health Of French Hostage, 12 novembre 2018.

[2] Telegram

[3] Voir le rapport de JTTM, Al-Qaeda In The Islamic Maghreb (AQIM) Denies Its Members Were Killed In U.S. Strike In Libya, Urges Tuareg People To Fight America And Its Allies, 6 décembre 2018.


SIN COMENTARIOS

Deja tu Comentario

A fin de garantizar un intercambio de opiniones respetuoso e interesante, DiarioJudio.com se reserva el derecho a eliminar todos aquellos comentarios que puedan ser considerados difamatorios, vejatorios, insultantes, injuriantes o contrarios a las leyes a estas condiciones. Los comentarios no reflejan la opinión de DiarioJudio.com, sino la de los internautas, y son ellos los únicos responsables de las opiniones vertidas. No se admitirán comentarios con contenido racista, sexista, homófobo, discriminatorio por identidad de género o que insulten a las personas por su nacionalidad, sexo, religión, edad o cualquier tipo de discapacidad física o mental.