L’historien palestinien Jamal Al-Jawarish a déclaré dans une interview diffusée le 30 juin 2019 sur la chaîne de l’Autorité palestinienne que les Hébreux avaient adopté l’usage de la langue araméenne des Cananéens, qu’il qualifie de « Palestiniens ». Selon lui, la Torah fut à l’origine écrite en hiéroglyphes égyptiens anciens, aux environs de l’an 1 500 av. J.-C. Il affirme que les Juifs avaient collaboré avec Xerxès, le souverain perse, pendant l’exil babylonien pour renverser Nabuchodonosor et la civilisation babylonienne.

Semblant contredire sa déclaration précédente, Al-Jawarish a suggéré que les récits de la Torah auraient été écrits après que le prophète Ezra aurait été exposé aux civilisations et mythologies assyrienne, akkadienne et sumérienne, alors qu’il était conseiller de Xerxès. Il a suggéré que les Juifs attribuaient la paternité de la Torah à Moïse, alors que celui-ci aurait vécu un siècle avant sa rédaction. Al-Jawarish a ajouté que le sionisme reposait sur les principes défendus par Martin Luther, et qu’il était enraciné dans l’eschatologie chrétienne et la foi en la seconde venue du Christ. Il a déclaré que le rejet du sionisme par le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas s’adressait à un milliard de protestants dotés d’une « mentalité sioniste organisée » de 550 ans d’âge. Extraits : 

Jamal Al-Jawarish : La langue utilisée par les Cananéens était l’araméen. Ils ne parlaient aucune autre langue. Les Juifs et les Israéliens utilisaient la langue araméenne, qu’ils ont reprise des Palestiniens. Moïse est né en Egypte et a été élevé dans le palais du pharaon. Les Israélites servaient d’esclaves pour la construction des pyramides. Lorsque la Torah est descendue [du ciel], elle était en langue hiéroglyphique égyptienne antique, non en araméen. Cela a eu lieu environ aux environs de l’an 1 500 av. J.-C.

Animateur : Exact.

Jamal Al-Jawarish : Qu’a fait Nabuchodonosor ? Il a rassemblé les Juifs dans une seule enceinte. Les ghettos n’ont pas été imposés aux Juifs. C’était leur idée. Ils pratiquaient leurs rites religieux à Babylone, et ils ont collaboré avec Xerxès, le roi perse, contre Nabuchodonosor et le royaume babylonien. Ils ont réussi à provoquer la société babylonienne jusqu’à l’effondrement de l’Etat babylonien. En échange du renversement de l’Etat babylonien, Xerxès les a récompensés. Il avait un intérêt politique : « Vous m’avez aidé à renverser l’Etat babylonien, et je vais à présent vous récompenser. » C’est pourquoi il a nommé Ezra conseiller dans son palais. Ezra était donc exposé aux civilisations assyrienne, akkadienne et sumérienne, ainsi qu’à des dizaines d’histoires bibliques des civilisations égyptienne et assyrienne. Voyez-vous, les Israélites étaient esclaves pendant 300 ans. Ils partaient travailler à 6 heures du matin et revenaient à 6 heures du soir. Ils ne lisaient pas, n’écrivaient pas et ne savaient rien. Ainsi, après avoir quitté l’Egypte, comment ont-ils pu écrire la Torah et l’attribuer à Moïse, qui vivait un siècle auparavant ? Comment ? […]

Le mouvement juif sioniste a été créé 400 après [Martin Luther]. Les principes du mouvement sioniste, abordés dans mon livre, sont les mêmes principes revendiqués par Martin Luther. Par conséquent, les Juifs, qui ont été emmenés… Ecoutez bien ce que je dis…

Animateur : Ils ont été emmenés comme moyen pour servir une fin…

Jamal Al-Jawarish : Ils ont été emmenés comme outil dans le conflit impérial, qui repose sur la doctrine biblique utilisée par Martin Luther, découlant de la Révélation de Jean, qui évoquait la fin des temps… […]

Lorsque le président Abbas a dit « non », il ne disait pas « non » à Benjamin Netanyahou ou à Trump. Il disait « non » à un milliard de protestants, qui veulent voir le Christ descendre sur cette terre. En accord avec leur croyance religieuse, ils veulent voir le Christ. Abbas a dit « non » à un milliard de gens, pas à 13 ou 14 millions [de Juifs] ici ou aux Etats-Unis. Il dit « non » aux 550 années de mentalité sioniste organisée. Ils planifient depuis 550 ans, et Abbas a dit « non »

Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV