En avril, le Lt.-Gen. Vincent R. Stewart, qui vient de prendre sa retraite de commandant adjoint du United States Cyber Command, a rejoint le siège de à Washington, en tant que Conseiller spécial et Président du Conseil d’administration de MEMRI.

Le Lt.-Gen Stewart était précédemment directeur de la Defense Intelligence Agency (DIA). Sa carrière militaire de près de 40 ans a été consacrée au renseignement. Il est connu pour sa position énergique sur la cybersécurité, et a déclaré qu’elle constituait l’une de ses priorités. Ses décorations militaires incluent la Defense Superior Service Medal ; la Legion of Merit, étoile d’or, la Bronze Star ; la Meritorious Service Medal, étoile d’or ; la Navy and Marine Corps Commendation Medal, deux étoiles d’or ; la Navy and Marine Corps Achievement Medal ; le Combat Action Ribbon ; la National Intelligence Distinguished Service Medal, pour n’en citer que quelques-unes. Il fut le premier Afro-américain et le premier Marine à diriger la DIA.

En octobre 2017, mois du départ du Lt.-Gen. Stewart de son poste de directeur de la DIA, le directeur du Renseignement national Daniel Coats lui a remis la Médaille d’Or du Director of National Intelligence, le qualifiant de « dirigeant exceptionnel », de « dirigeant visionnaire ». Par la même occasion, il a reçu la Defense Distinguished Service Medal du secrétaire adjoint à la Défense, Pat Shanahan, représentant le secrétaire à la Défense Jim Mattis, qui a loué son œuvre de renforcement des centres intégrés de renseignement auprès des commandements de combat et de modernisation des capacités opérationnelles, pour ses relations avec les alliés et partenaires dans le monde. Auparavant, lors de son entrée en fonctions, le directeur du Renseignement national James Clapper l’avait félicité pour ses qualifications exceptionnelles, son caractère et ses antécédents professionnels, ses aptitudes de dirigeant et son intégrité qui le rendaient parfaitement apte à devenir directeur de la DIA.

L’association entre le Lt.-Gen. Stewart et améliorera les relations de avec le gouvernement des Etats-Unis et toutes les branches militaires, et son expertise unique enrichira de manière siignificative nos projets Cyber and Jihad Lab (CJL) et Jihad and Terrorism Threat Monitor (JTTM). Il a déclaré : « Je suis fier de faire partie de l’équipe de et j’ai hâte de participer au développement des projets de MEMRI. »

Lire la présentation en anglais

SIN COMENTARIOS

Deja tu Comentario

A excepción de tu nombre y tu correo electrónico tus datos personales no serán visibles y son opcionales, pero nos ayudan a conocer mejor a nuestro público lector

A fin de garantizar un intercambio de opiniones respetuoso e interesante, DiarioJudio.com se reserva el derecho a eliminar todos aquellos comentarios que puedan ser considerados difamatorios, vejatorios, insultantes, injuriantes o contrarios a las leyes a estas condiciones. Los comentarios no reflejan la opinión de DiarioJudio.com, sino la de los internautas, y son ellos los únicos responsables de las opiniones vertidas. No se admitirán comentarios con contenido racista, sexista, homófobo, discriminatorio por identidad de género o que insulten a las personas por su nacionalidad, sexo, religión, edad o cualquier tipo de discapacidad física o mental.
Artículo anteriorLa recuperación del “Núsaj Catalunya”: Una tradición litúrgica olvidada en la diáspora
Artículo siguienteMufti houthiste : Les organisations humanitaires nous empoisonnent et fournissent des renseignements à nos ennemis