Diario Judío México -

Rifat Al-Ansari, ancien diplomate égyptien à l’ambassade de Tel-Aviv, a évoqué une « gigantesque organisation américano-juive appelée Watchdog », qui surveille tous les organes de presse à la recherche de contenus anti-israéliens. « Si quelqu’un dit que la société israélienne est corrompue, que ce que fait le gouvernement israélien est mal et qu’il s’exprime contre les intérêts américains, cela est surveillé et une campagne est lancée pour réfuter ces affirmations », a-t-il déclaré, dans une allusion apparente à MEMRI.

Al-Ansari est connu comme le « Casanova du Nil » dans les médias occidentaux, suite à une liaison avec une jeune diplomate britannique au début des années 1980, au cours de laquelle elle lui aurait transmis des informations confidentielles, alors qu’il était diplomate à l’ambassade d’Egypte à Tel-Aviv. L’interview a été diffusée sur la chaîne télévisée de l’Autorité palestinienne le 22 octobre 2018. Extraits : 

Rifat Al-Ansari : Aujourd’hui, tout comme il existe l’AIPAC, il y a une gigantesque organisation américano-juive appelée « Watchdog ». « Watchdog » est une gigantesque organisation comptant environ 50 000 employés. Elle surveille tous les médias possibles : la télévision, la radio, la presse, les réseaux sociaux, les médias électroniques et tous les autres. Si quelqu’un dit que la société israélienne est corrompue, que ce que fait le gouvernement israélien est mal, ou qu’il s’exprime contre les intérêts américains, cela est contrôlé, et une campagne est lancée pour réfuter ces affirmations. D’un seul coup, 550 commentaires apparaissent pour le maudire, le réfuter, le menacer et l’empêcher d’apparaître dans les médias. Ainsi, cet organisme israélien de surveillance des médias fait d’énormes efforts, qui donnent des résultats positifs pour Israël.

Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV