Dans un récent match de football à Gaza entre les équipes Ittihad Shuja’iyya et Khadamat Rafah, le commentateur sportif Hisham Mouammar salue les buts marqués comme « un couteau de poignard dans le corps des lâches [israéliens], une hache coupant les veines des idiots ». Le match et le commentaire ont été diffusés sur Amwaj Sport TV le 10 octobre 2015. Extraits :

Commentateur : Alaa Atiya essaie de franchir la défense. Il passe le ballon à un autre joueur, maintenant au second. C’est dangereux. Il passe le ballon à Salem Muati. Où est le ballon ? Allahhhhhhhhhhh !!!!!!

Un tir de penalty pour Shua’iyya ! Un tir de penalty pour les Lions de l’Est ! (…)

C’est dangereux ! Allahhhhhhhhhhhhhhhhhhh !!!! Fadhl Qanita marque. Il parle le langage des Lions de l’Est. Tout Shuja’iyya est avec toi, ô Cisjordanie. Un couteau de poignard dans le corps des lâches ! Une hache tranchant les veines des idiots ! Une voiture écrasant quelqu’un qui a pillé la terre des prophètes ! Une balle transperçant le coeur des mauvais ! Une pierre humiliant les faibles sionistes ! Voici des jeunes hommes dont le slogan est : La vie dans la dignité, ou la mort vivants ! (sic).

La balle va à Mahmoud Al-Nirab. Hatem Nassar envoie… Allahhhhhhhhhhhhhhhhh !!! Rami Al-Bayouk marque ! Rafah… Rafah… Il y a beaucoup à dire de Rafah ! Rafah est un mot aux mille significations. Il incarne l’essence du sacrifice. La résistance a parlé au-delà des lignes ennemies. Dans les rues et les allées, une armée de sionistes a été écrasée par nos soldats. Au passage de Sufa, elle a été humiliée. Un soldat a été kidnappé, et il a crié : « J’aurais aimé ne jamais avoir envahi une terre dont les soldats [palestiniens] ne montrent aucune pitié pour les oppresseurs. » C’était [Guilad] Shalit, et il y aura de nouveaux Shalit , jusqu’à ce que la boîte noire parle.

Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV